top of page

Phase 5 - Acceptation et foi

Une série sur le deuil


Un tour de soleil


Le deuil ne se conclut souvent presque jamais, même après un tour de soleil complet.

Les fêtes, les anniversaires, les rituels, les traditions... tous nous rappellent difficilement la disparition de l'être aimé.


Cependant, je pense que nous apprenons à côtoyer et accepter cette nouvelle réalité. Accepter une réalité qui fût au commencement, impossible à voir. Accepter, c'est admettre la permance de cet état de fait.


La guérison est lente et fait son chemin tranquillement à travers les saisons et le temps qui passe.

On tente de s'adapter à cette nouvelle réalité. Nous ''redistribuons les rôles, assigner ceux du ''défunt'' à d'autres ou les assumer soi-même, ce qui s'avère d'autant plus difficile que notre identité était fortement lié à cette personne décédé.''*


Accepter le mystère de la vie.

Que tout n'est que mouvement.

Que rien n'arrive pour rien.

Avoir la foi. La foi que notre plan est tracé et que tout nous mènera au meilleur.


J'aurais aimé avoir un mode d'emploi ou une carte.

Mais le processus en a bien valu la chandelle, et ma foi n'a que grandit.

Maintenant, je ne peux retourner en arrière. Je dois avancer, dans ma propre lumière pour la laisser émaner au reste du monde.


J'accepte le mystère de la vie.

Et pour ce faire, il n'y a qu'une seule voie, celle de l'amour.


* Sur le chagrin et sur le deuil, Élisabeth Kübler-Ross et David Kessler.













Commentaires


bottom of page